Revue d’idées : vers un effondrement de l’industrie de la culture ?

Je crois à la libre circulation des textes et de la culture en général. Je crois que l’intérêt public devrait avoir priorité sur l’intérêt des individus et que, pour cette raison, tout le monde devrait avoir accès aux oeuvres. Ce principe est derrière la grande idée du domaine public, qui s’applique aux oeuvres anciennes, rendues au patrimoine de l’humanité une fois passée une période de temps suivant la mort de leur créateur.

 

Ceci est un extrait de l’article de Mathieu Arsenault que vous retrouvez en intégralité sur le quotidien Le devoir

Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

L'édition numérique partout © 2017 All Rights Reserved